À propos

MLo MarieLaure
Petite humaine, le temps d'une illusion...

Même la quête la plus spirituelle appartient au monde de l'illusion

Marie-Laure est le prénom qui m'a été donné ; un prénom composé qui symbolise bien mon expérience de vie dans cette illusion.

La petite humaine que j'incarne s'est toujours sentie coupée en deux. Ni vraiment de ce monde, ni vraiment d'un autre non plus.

C'est l'enseignement qui m'attire depuis toujours. La transmission fait partie de moi. C'est ce que je fais, c'est ce que je suis.

En 2009, un voyage au Japon confirme mon lien avec "autre chose" que je ne sais alors pas nommer. Le temps défile et mes compréhensions se font plus précises.

En 2016, je fais l'expérience du temps "hors du temps". Cette nouvelle façon d'être au monde m'ouvre les portes de nouveaux savoirs que je reçois de façon spontanée, en rêves notamment.

"Oublier est le seul moyen de se rappeler."

Cependant, je suis alors beaucoup trop immature et sûre de moi. Je me perds dans la transmission et m'approprie l'enseignement du Vide Originel Akaraha dont je suis porteuse.

Une période de vide s'amorce. Je cesse les transmissions. Je réalise pas mal de choses. Puis la mort arrive...

D'abord celle de mon père : foudroyante, inattendue, puissante. Puis celle de ma grand-mère : sereine, calme, belle et touchante.

Je découvre alors que la mort est la vie et que la vie est la mort. 

Je choisis de m'en remettre à plus grand que moi. Je demande intérieurement à être guidée. Je suis prête à renoncer à tout. Je pose tout ce qui fait de moi celle que je croyais être.

Et tout change instantanément. 

Marie-Laure n'existe plus, elle n'a jamais existé. Et elle existe plus que jamais simultanément.

"Être au service de plus grand que soi est un privilège."

Ma vie personnelle se trouve alors transformée en l'espace de quelques semaines.

Je rejoins la fondation Isha en tant que bénévole pour le mouvement "Conscious Planet, Sauvons les sols".

Au bout de 7 mois, je suis prête à reprendre la transmission.

Transmettre... Encore et toujours. La même chose, mais jamais pareil.

Et cette fois, en conscience, je me rappelle que même la quête la plus spirituelle appartient au monde de l'illusion.

© 2022  MLo MarieLaure  I  Mentions Légales  |  cgv  I  Confidentialité

>